top of page

Ma technique

En ostéopathie nous apprenons trois types de techniques :

   - Structurelle avec trust, donc on entend craquer l'articulation. Ici on recherche la mise en tension maximum avant d'appliquer une force rapide et de courte amplitude.

J'emploie très peu cette méthode par choix personnel, je trouve qu'il est préférable de rester à l'écoute du corps et de ne rien apposer par force.

   - Fonctionnelle d'équilibration : on accompagne l'articulation jusqu'à sentir un état de flottement possible dans tout les plans de l'espace et on accompagne la correction avec douceur.

C'est une technique que j'apprécie particulièrement pour la profonde détente qu'elle procure.

  - Fonctionnelle d'aggravation: on accompagne vers le déplacement maximum puis le retour à l'équilibre , cette technique utilise beaucoup les tensions fasciales , tendineuses ou musculaire environnantes.

Cette technique est très intéressante et fonctionne très bien en particulier sur certaines articulations.

Enfin ces techniques sont également adaptées sur les endroits à travailler, pour travailler le viscéral, les techniques fonctionnelles permettent de libérer l'organe dans les trois plans de l'espace. L'organe maintenu en suspension par des ligaments doit pouvoir se mouvoir selon ses propre axes, ce qui est valable également pour chaque os du crâne ou du squelette. Souvent un déplacement osseux vertébral est maintenu par la tension exercée sur le ligament qui lie la vertèbre à l'organe.

Bien connaitre l'anatomie est indispensable.

Souvent l'ostéopathe est amené à corriger des parties éloignées de l'endroit douloureux car tout est lié ainsi une cheville verrouillée peut créer des douleurs au niveau du sacrum ou des lombaires.

Le traitement viscéral

Il va permettre d'améliorer le fonctionnement du système digestif. colites, constipation, diahrréezs, reflux gastrique ou acidité au niveau de l'estomac, infections urinaire, troubles hépatiques...

Ce traitement est également utilisé sur le système gynécologique pour améliorer les troubles du cycles, infertilité, fausses couches à répétition...

Le traitement crânien

Intéressant pour traiter les migraines et céphalées, les acouphènes, les craquements de la mâchoire, utile en parallèle d'un traitement d'orthodontie pour éviter à des tensions faciales de s'installer.

Après un implant pour la même raison.

Les tensions intra-crâniennes sont souvent à l'origine de trouble du sommeil, et peuvent avoir un impact sur le système hormonal.

Le traitement musculo tendineux

Plus largement connu il permet de corriger une dysfonction osseuse et/ou tendineuse.

C'est lui qui permettra de corriger un problème de statique. Très utile après un choc, une chute, un accident, une opération.

Le traitement fascial, ou liquidien

Beaucoup plus abstrait mais non moins important il permet de réunifier le corps. Utilisé avec discrétion à chaque traitement il permet de lever les derniers blocage, fait circuler liquides et énergie dans l'ensemble du corps, rééquilibre une tête qui pense trop par rapport à un corps trop inactif... C'est un travail tellement doux qu'il passe complètement inaperçu.

En conclusion

Chaque technique a sa propre qualité et limite, il est donc important de se servir de chacune afin de prendre en compte la personne dans sa globalité.

Il est important de comprendre que ce travail de rééquilibrage se fait en majeur partie pendant la séance mais aussi pendant les deux ou trois jours qui suivent la séance, c'est pourquoi de légères douleurs peuvent persister, c'est pourquoi de la fatigue peut être ressentie l'après midi même , chez certaines personnes des émotions peuvent remonter.

Tous ces signes font partis de la guérison, aucun ne doit être ressenti comme réellement pesant ou insupportable, dans ce cas une séance de soulagement sera proposée rapidement, souvent ce sont plutôt des sensations de légèreté, un meilleur sommeil, une meilleure digestion et une diminution progressive de la douleur qui a amené à consulter. 

bottom of page